Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bonjour Alain et bienvenue sur ce blog.

Vous êtes en charge du développement durable aux Traiteurs de France. Pouvez-vous nous présenter votre association ?

Bonjour

Les Traiteurs de France sont nés en 1996 du partage d’une passion, de valeurs fortes et de la volonté d’un engagement commun.

Depuis, ces motivations n’ont jamais cessé de croître, de même que le nombre de traiteurs membres de l’association. 

Aujourd’hui, ce réseau national, fort de ses 38 traiteurs organisateurs de réceptions, porte plus que jamais l’ambition d’une satisfaction optimale, d’une qualité irréprochable et d’un comportement exemplaire

Premier témoin de cette ligne de conduite, le référentiel Qualitraiteur certifié par l’administration en 2007, valorise le professionnalisme, la performance et le haut niveau d’exigence des membres de Traiteurs de France et met plus que jamais la recherche d’une qualité sans faille au cœur de notre engagement professionnel.

Vous vous êtes engagés dans une démarche environnementale depuis quelques années, dont le 1er acte a été la signature de la charte environnementale de l’ANAÉ (1). Quels en sont les points principaux ?

A l'initiative de l'ANAÉ (Association des agences de communication événementielle), les associations et/ou syndicats professionnels de l'événement : la CSPE (Chambre Syndicale des Prestataires de l'Événement), FFMEE (Fédération Française des Métiers de l'Exposition et de l'Événement), France Congrès, FSCF (Foires Salons & Congrès de France), le Synpase et Traiteurs de France, conscients des enjeux du développement durable et de la nécessité impérieuse de sa prise en compte pour les générations futures, ont décidé de s'engager collectivement dans une démarche éco-responsable. L'ADEME (Agence nationale de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) soutient cette initiative.

Les associations professionnelles de l'événement signataires de la présente déclaration s'engagent :

  1. résolument dans une démarche de développement durable. Cette démarche consiste en une mobilisation sur le long terme par une réflexion / analyse des process et propositions d'actions concrètes;
  2. à allouer chaque année des ressources humaines et financières pour améliorer la connaissance, la maîtrise et l'information autour du développement durable ;
  3. à sensibiliser, informer et former leurs entreprises membres de la nécessité de participer activement à la démarche du respect de l'environnement, en interne (auprès de leurs salariés, dans les procédures internes,...), comme en externe (recommandations auprès des clients) ;
  4. à informer autant que possible les prestataires et les sous-traitants de la filière sur l'importance du respect environnemental et des processus à disposition ;
  5. à sensibiliser chaque fois que possible les clients finaux et donneurs d'ordres au respect environnemental et sur les options offertes par l'éco-conception.

Sachant que, comme pour toute entreprise, le premier objectif de vos adhérents est la rentabilité, en quoi une démarche environnementale peut-elle permettre à des professionnels de votre secteur de se développer ?

Le premier objectif de nos adhérents est d’abord la qualité et la créativité de leurs prestations, je peux vous l’affirmer ! Nous sommes tous des passionnés et vous le savez, la passion ne se calcule pas…. La démarche environnementale n’est pas qu’une histoire de cûut  mais bien une sensibilisation à protéger ce qui nous a été légué. La planète est fragile, l’humain est fragile et cette démarche vaut bien qu’on s’y attarde un peu. Si on résume, Le DD n’est qu’un simple retour aux valeurs d’antan, tellement oubliées aujourd’hui

Quels peuvent être les freins ou les limites liés à votre profession dans la mise en place d’une démarche DD ? Quels obstacles pouvez-vous rencontrer ?

Les freins peuvent en être certains coûts en effet, mais là aussi, l’ensemble de la filière doit jouer le jeu. Les limites sont à fixer par chacun, en fonction de sa démarche personnelle dans son entreprise, sa volonté d’être leader en terme DD et ses moyens bien entendu ; mais une simple goutte d’eau peut changer le monde non ?

Vous envisagez de franchir un nouveau cap, et non des moindres en imposant à tous vos adhérents d’effectuer le bilan carbone® de leur activité (2). Pourquoi une telle décision ? Qu’en attendez-vous précisément ?

Nous pensons que le bilan carbone est un passage obligé dans la démarche. Connaitre ses lacunes ne peut que nous obliger à nous améliorer. C’est en gros la philosophie de notre engagement et le bilan carbone ne s’arrête pas au « bilan » mais bien à la démarche de progrès qui suivra

 

Des bilans carbone® ont déjà été réalisés dans votre secteur d’activité. Quels en ont été les principaux résultats ?

Justement nous l’appliquons tout d’abord dans 3 entreprises « test » que nous avons choisies en fonction de leurs différences de fonctionnement. Celles-ci seront nos « témoins » pour créer l’outil et les leviers qui nous permettront de mettre en place le BC chez tous les adhérents.

 

Quelles ont été les principales pistes d’actions envisagées ?

Nous travaillons sur 4 points clés : l’environnemental, le social – sociétal, l’économique et le coté citoyen et engagé

Quels ont été les bénéfices de ces actions ?Traiteurs de France

On ne peut parler de bénéfice au sens propre mais quel élan dans nos entreprises, auprès de nos collaborateurs,qu’un de mes collaborateurs me rappelle que tel produit n’est pas de saison et qu’il ne faut pas le mettre à la carte … C’est une vraie fierté pour moi et  mes collègues doivent ressentir la même chose.

Par contre au niveau prestation, lorsque qu’un client nous parle d’Eco conçu ou nous parle de « bio » nous connaissons notre sujet et c’est un véritable atout, c’est vrai

Quelles ont été les principales difficultés rencontrées lors de l’élaboration de ces bilans carbone® ? Que donneriez-vous comme conseil à de vos confrères souhaitant mettre en place un bilan carbone® ?

Nous sommes juste dans la phase de démarrage donc rendez vous à l’AG des TDF en Novembre, Nous pourrons vous en donner tous les résultats.

Merci Alain  pour votre témoignage. Et n’hésitez pas à nous informer de l’avancée de votre démarche.

Avec Plaisir et je vous invite à consulter nos blogs également qui traiteront largement des sujets comme celui-ci

Traiteurs de France : 

Alain Marcotullio – Vice Président en charge du DD- Traiteur à Nancy- Metz- Luxembourg 

Contact : alain@marcotullio.fr

Site internet : http://www.traiteurs-de-france.com/

 


(1) ANAÉ : Association des Agences de Communication Événementielle : http://www.anae.org/

(2) Les bilans carbone® ne sont à ce jour pas encore obligatoires pour les entreprises, et ce jusqu’à la parution du décret d’application de la loi Grenelle 2, en cours d’élaboration. Quoiqu’il en soit, ces obligations ne devraient porter que sur les entreprises de plus de 500 salariés, voire plus …

version pdf

Tag(s) : #L'éco-événementiel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :