Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

logo-Lille-Grand-Palais.gifBonjour Aude et bienvenue sur ce blog. Vous êtes la coordinatrice Qualité Environnement du centre de congrès de Lille. Pouvez-vous nous présenter votre établissement ?

LILLE GRAND PALAIS se positionne sur le marché des Congrès/ Expositions/ Evènement professionnels en tant que locataire d’espace mais également producteur d’événements.

Lille Grand Palais est une société anonyme d’économie mixte détenue à 51% par l’état. Il regroupe un palais des congrès, un parc des expositions et un zénith. Le bâtiment datant de 1994 est l’œuvre de l’architecte Rhem Kollas. Lille Grand Palais compte 95 salariés et 300 événements sur l’année 2007/2008.

En 2007, vous avez décidé d’effectuer le Bilan Carbone® de votre établissement. Pourquoi avoir pris cette décision ? Quelles difficultés avez-vous rencontrées lors de l’élaboration de ce Bilan Carbone® ?

Il semble vraisemblable, au vu du contexte international, qu’il sera à l’avenir demandé aux entreprises un effort de maîtrise des émissions de CO2 en question, afin de lutter contre un changement climatique dont l’avènement ne fait aucun doute au sein de la communauté scientifique compétente.

Il s’agit donc d’anticiper les obligations réglementaires en la matière en réduisant autant que possible les émissions d’origine anthropique (*).

Cependant, préalablement à toute action de réduction, il est incontournable de procéder à la mesure des émissions de la situation de départ. De telles actions ont déjà cours ici et là, avec des méthodes qui, si elles ne sont pas rigoureusement identiques dans la forme, présentent des différences marquantes sur le fond.

Dans ce sens, LILLE GRAND PALAIS a souhaité effectuer un état des lieux en estimant ses émissions directes et indirectes de gaz à effet de serre selon la méthode de l’ADEME. En effet, il s’agit ainsi de connaître sa pression sur le climat, ses marges de manœuvres à court et long terme.

A l’issu de cette comptabilité carbone, les résultats ont été utilisés pour lancer un plan de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

A plus long terme, il est possible d’inciter les fournisseurs et prestataires extérieures, intervenant à Lille Grand Palais, de réaliser également le leur ou de participer plus activement à une démarche intégrant des préoccupations environnementales.

La réalisation d’un Bilan Carbone sur LILLE GRAND PALAIS est l’occasion d’asseoir sa politique de développement durable. L’objectif est de déterminer des recommandations en matière de réduction des émissions afin de pouvoir proposer à ses clients une offre plus respectueuse de l’environnement au niveau de son bâtiment, un bâtiment limité en émissions de CO2. Mais également sur le plan organisationnel des événements (transports, gestion des déchets, choix du mobilier des stands, etc.) et ainsi d’inciter les clients à réaliser leur événement sous la forme « d’éco-événement ».

LILLE GRAND PALAIS se veut leader et exemplaire en matière de bâtiment événementiel limitant ses émissions mais également en terme d’offre pour la réalisation d’événement.

Quels résultats avez-vous obtenus ?

Un Bilan Carbone a été effectué sur le fonctionnement administratif de Lille Grand Palais.(2007/2008). Les postes pris en compte sont : Energie et procédés internes, Fret des fournisseurs, Transports de personnes (salariés, visiteurs), Matériaux et services entrants,lille-grand-palais.jpg Déchets directs, Amortissement, Utilisation de l'énergie lors des événements, Déchets des événements.

Les émissions engendrées par Lille Grand Palais, en prenant la fourchette haute, sont de l'ordre de 1200 tonnes équivalent carbone, ce qui représente :

  • 1717 A/R Lille New York en avion
  • 59 518 années de fonctionnement d'une ampoule 100W 24h/ 24h
  • 19 047 619 km avec une petite voiture (3CV, essence) en ville

Plus de 50 % des émissions sont liées à l'utilisation de l'énergie et aux déchets des événements.

L'intérêt d'une telle méthode, qui donne des ordres de grandeur, est de définir un référentiel de base et de déterminer des actions de réduction. Il ne faut pas vouloir faire systématiquement des comparaisons avec d'autres structures, même de type tertiaire, car les modalités de fonctionnement (donc des facteurs d'émission) et les périmètres pris en compte sont généralement différents. La seule comparaison valable sera celle à faire avec le prochain bilan de Lille Grand Palais, d'ici 2 ans, dans des hypothèses analogues, après avoir appliqué les objectifs d'amélioration décidés (bilan en 2011 sur les données 2010-2011).

A l’issu de ce BC, quelles actions avez-vous mises en place ?

Les actions mises en place se sont articuler autour de 3 réflexions :

  • Diminuer les flux de consommation (énergie, déplacements, papier...) en évitant le gaspillage
  • Opter pour des solutions alternatives à facteur d'émission moindre (transport en commun, véhicules "propres", papier recyclé, système de management environnemental des prestataires...)
  • Intégrer une dimension sociale (politique active de la diversité, travail sur le handicap, oeuvres sociales).

De nombreuses actions sont déjà en place au niveau du bâtiment. La mise en place d'un système de gestion technique centralisée, l'installation de détecteurs de présence dans les sanitaires, les systèmes automatiques d'intensité lumineuse et le remplacement de l'éclairage par de la basse consommation ont permis de contrôler et d'économiser l'énergie.

De la même manière, les robinets à arrêt automatique dans les sanitaires ont permis de réduire la consommation de l'eau. Afin de gérer de façon raisonnée les déplacements professionnels de ces équipes sur Lille, Lille Grand Palais a mis en place un plan de mobilité douce en mettant à disposition des vélos électriques.

Lille Grand Palais a également lancé une réflexion sur les achats responsables et intègre notamment des qualités environnementales dans ses appels d'offre...

Lille Grand Palais engage également des actions au niveau des événements qu'il organise en créant le label Low Carbon Event.

Quels ont été les bénéfices de ces actions ?

Les bénéfices ont été environnementaux économiques et sociaux. En effet la sensibilisation permet de réduire les consommations et de faire changer les comportements. Nous avons pu ainsi limiter l’impact de notre activité sur l’environnement en faisant des choix plus respectueux. Nous n’avons pas calculé exactement les gains économiques mais en réduisant les consommations nous réduisons par conséquent les coûts.

Pensez-vous que le Bilan Carbone® est un bon outil ? Que donneriez-vous comme conseil à un établissement de type Centre de Congrès souhaitant mettre en place un Bilan Carbone® ?

Je pense que le Bilan Carbone est un bon outil permettant d’effectuer un état des lieux afin de mettre en place des actions de réduction de l’impact environnemental de nos activités. Je donnerai comme conseil de prendre le temps de le réaliser et d’être dans une réelle volonté d’amélioration continue.

Contact : Aude LA VALLE – Lille Grand Palais e-mail :a.lavalle@lillegp.com - Site internet : http://www.lillegrandpalais.com/

(*) Anthropique : d’origine humaine

Tag(s) : #L'éco-événementiel, #Congrès

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :