Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il faut distinguer les GES d’origine humaine (ou « Anthropique ») des émissions dites « naturelles » (émis par la fonctionnement de la nature).

Parmi les secondes, la vapeur d’eau a une part majeure dans les émissions de GES (plus de 50%). Mais d’une part, la vapeur d’eau est provoquée par la présence d’eau sur les 2/3 de la surface de notre planète ; et par ailleurs, elle n’a une durée de séjour dans l’atmosphère que de quelques jours, contrairement au Gaz Carbonique dont la durée moyenne est de 100 ans !

La vapeur d’eau n’est donc pas prise en compte dans les bilans carbone.

Voici un petit tableau qui permet de voir la répartition de ces gaz dus à l’activité humaine

 

http://menaceclimatique.free.fr/images/page_d1.gif

1/ Le plus important est donc le Dioxyde de Carbone  (ou CO ou encore gaz Carbonique). Ses facteurs d’émission sont :

- la combustion d’énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz)

- certaines industries (ex : production de ciment)

- la déforestation,

- l’incinération d’ordures solides (bois et sous produits du bois)

La moitié est produit par l’homme. Soit 7 milliards de tonnes par an.

Il est soustrait (ou séquestré) quand il est absorbé par les plantes.

2/ Le Méthane (ou CH4) dont les facteurs d’émission sont :

- les brûlis des zones tropicales,

- les élevages de ruminants (vaches, moutons, chèvres, yaks...) en raison de la fermentation des aliments ;

- les pourrissements des décharges et compostages;

- la culture du riz (les zones humides émettent du méthane) ;

- la production, distribution et combustion d’énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz)

3/ les Halocarbures (ou gaz fluorés) qui comprennent les Perfluorocarbures (PFC), l'Hexafluorure de soufre (SF6) et l'Hydrofluorocarbures (HFC) *

On les retrouve dans :

- les industries semi conducteurs

- la production d’aluminium et de magnésium

- l’ isolation  électrique

- les gaz détecteurs de fuites

-  les climatiseurs,

- certaines unités de réfrigération

- certains extincteurs.

- les aérosols

- les mousses isolantes

* Gaz retenus par le Protocole de Kyoto parmi les GES

4/ Le Protoxyde d’azote (Ou oxyde nitreux  ou N2O) dont les facteurs d’émissions sont :

- l'utilisation d’engrais azotés,

- certainss procédés chimiques (acide nitrique),

- la combustion de biomasse

- la combustion d’énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz

- l’incinération d’ordures solides(bois et sous produits du bois)

5/ L’Ozone Troposphérique (O3)

Variante de l’oxygène ce gaz est naturellement présent dans l’atmosphère. Dans la stratosphère, il est utile pour arrêter les ultraviolets,  mais est très polluant dans troposphère

Son principal facteur d’émission est la combustion des hydrocarbures.

Ces tableaux ne prennent en compte que le volume de chaque gaz dans l’atmosphère.

Mais il faut aussi prendre en compte la valeur de chaque gaz à absorber la chaleur ou PRG (Pouvoir de Réchauffement Global) et donc leur impact sur le réchauffement climatique. Et là, les données ne sont plus du tout les mêmes :

On peut peut-être envisager de limiter notre utilisation de climatisation puisque là, ces sont les gaz fluorés qui sont les grands vainqueurs !

Sources :

- La menace climatique

- Actu Environnement

- Votre impact

- Environnement Canada

version pdf

Tag(s) : #Le Développement Durable, #Bilan Carbone

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :