Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

isoLancée en 2012 avec les JO de Londres, la norme ISO 20121 a déjà été obtenue par de nombreux d'événements, lieux et prestataires.

Parmi ceux-ci, on retiendra les Transmusicales de Rennes, le Festival de Thau , les festivals Osheaga et Heavy Montréal, la Cop21, le Palais des Congrès de la Baule, ou encore le Salon du Bourget ou la ville de Saint-Raphaël.

Comme l'ISO 14001, cette norme management environnemental n'oblige pas les candidats à suivre des directives bien précises mais à démontrer les moyens mis en oeuvre afin d'attendre des objectifs de RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) qu'ils se seront eux même fixés.

Articulée de la même façon que l'ISO 14001, l'ISO 20121 s'appuie sur le principe de l'amélioration continue ou PDCA et invite les organisateurs d'événements à s'inspirer de l'ISO 26000 , non certifiante quant à elle, mais offrant des lignes directives pour la RSE.

PDCA

L'intérêt de cette certification peut être double : il est question de répondre à l'attente de parties prenantes, comme le public ou plus particulièrement les tutelles ou financeurs, dont certains fixent maintenant des éco-conditions pour octroyer leurs aides. Mais cela sert aussi à accompagner le développement et l'ancrage d'une démarche environnementale et permettre de l'inscrire dans la politique et le fonctionnement d'une structure ou d'un organisme.

Pour obtenir cette certification, on peut imaginer se lancer seul mais il est quand même recommandé de se former ou s'informer. Le livre "Le management responsable du Spectacle" de Jean-Claude Herry donne la marche à suivre, ainsi que de nombreux conseils, exemples et recommandations.  Auparavant proposé par l'AFNOR, il existe peu de formations à l'ISO 20121 sauf celles proposées par Green Evénements.

Toutefois, il est plus simple et plus sûr de faire appel à un consultant qui pourra accompagner l'organisme et le préparer à la certification. Compter environ une année de travail , avec des réunions régulières du comité de pilotage avant de passer à l'audit de certification. Deux cabinets de consultants se sont spécialisés dans cet accompagnement, Green Evénements cité plus haut (Cop21) et Herry Conseil (Transmusicales).

Est-il possible d'avoir une vraie démarche RSE dans l'événementiel sans se lancer dans une certification de ce type ? Cela serait possible si on suit quelques recommandations de base, comme l'a fait  l'Opéra de Lyon :

  • La démarche doit être adoptée par la direction qui l'inscrira dans sa politique interne, en définira les grands objectifs et distribuera rôles et responsabilités à des responsables de service ayant autorité et compétence, tout en leur donnant les moyens (financiers, humains et techniques) pour atteindre ces objectifs
  • Les responsables de service devront décider avec leurs équipes de leurs propres objectifs pour répondre à la politique décidée par la direction et en définiront les indicateurs.
  • Un comité de pilotage devra se réunir régulièrement pour faire le point sur ces objectifs et identifier freins et contraintes afin d'ajuster les actions mises en place.
  • Il est important par ailleurs de désigner un porteur de projet en interne qui pourra assister et accompagner la démarche, mais il ne pourra pas porter seul cette démarche.

Pour en savoir plus :

Tag(s) : #L'éco-événementiel, #RSE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :